fbpx

Scène Locale

Accueil » Scène Locale » focus » Le Chabada a 25 ans

Accueil » Scène Locale » focus » Le Chabada a 25 ans

Le Chabada a 25 ans

Cette année, le Chabada fête ses 25 ans d’existence. Un quart de siècle. Et sans doute pas loin de la moitié de leur vie pour une bonne partie des gens qui sont venus applaudir les artistes venus fouler la scène du Chabada. Voici donc 25 dates importantes dans notre histoire, mais qui font probablement écho à 250 autres dans vos histoires à vous. N’hésitez pas à nous les raconter.

  • Ouverture du Chabada – Jour de Fête – 24/09/1994
  • Alain Bashung (enregistrement dvd) – 03-04/10/1995
  • Noir Désir – 12/11/1996
  • Premières Nuits Toucouleurs (jumelage Bamako) – 07/11/1997
  • Inauguration Radio Nova – Rachid Taha – 13/10/1998
  • Femi Kuti – 17/4/1999
  • Assassin – 06/12/2000
  • Saïan Supa Crew – 15/12/2001
  • The Libertines – 02/12/2002
  • Danyel Waro – 11/03/2003
  • Ghinzu – 25/09/2004
  • Agoria – 03/12/2005
  • Premier Championnat de France de Beatbox – 13 & 14/10/2006
  • Method Man – 06/04/2007
  • The Dø – 30/1/2008
  • Staff Benda Billili – 24/11/2009
  • La Maison Tellier – 01/10/2010
  • Agnes Obel (Grand Théâtre) – 26/10/2011
  • Concerts adieu la Ruda – les 13, 14 et 15/12/2012
  • Premier Levitation France – 20-21/09/2013
  • Fauve – 20/03/2014
  • Jain (en Total Découverte à 5€) – 22/10/2015
  • Monophonics – 03/11/2016
  • William Z Villain – 19/05/2017
  • Roméo Elvis – 09/03/2018
  • Thylacine – 01/03/2019

Puisque charité bien ordonnée commence par soi-même, j’ouvre la bal des souvenirs. Parmi ces 25 dates, j’en ai vécues personnellement plusieurs, même si certains détails font probablement mieux de rester enfouis dans les limbes de la mémoire collective (ceux qui étaient par exemple présents à l’inauguration de Radio Nova comprendront de quoi je parle). Mais je me souviens notamment très bien de ce concert complètement dingue de Monophonics dans le Club (le 3/11/2016… je passais des disques avant et après le concert). Personne ne savait trop quoi penser de ce groupe de petits blancs, mené par un chanteur/pianiste au look d’expert-comptable, assis sagement derrière son piano sur le devant de scène. Puis, morceau après morceau, Monophonics a emporté tout le monde dans son sillage vers une orgie psyché-soul complètement déchainée, comme le prouvait cette hallucinante reprise des Supremes (en fait, plutôt une reprise de Vanilla Fudge qui reprenait les Supremes) qui a mis absolument tout le monde sur le cul. Des pics de bonheur comme seuls les bons concerts peuvent en donner! (Kalcha)

NB: Pour notre anniversaire, on a décidé d’inverser les rôles, c’est le Chabada qui va vous offrir des cadeaux d’anniversaire. Surveillez nos réseaux sociaux, plein de surprises à gagner !

LE 3/10/2019