fbpx

Scène Locale

Accueil » Scène Locale » Le Chab à Show » PLAISIR D’OFFRIR, JOIE DE RECEVOIR

Accueil » Scène Locale » Le Chab à Show » PLAISIR D’OFFRIR, JOIE DE RECEVOIR

PLAISIR D’OFFRIR, JOIE DE RECEVOIR

Ce morceau fait partie des chansons dont les trois premières notes suffisent à nous coller un gros smile sur le visage, c’était par conséquent évident de le retenir pour ce nouveau “Plaisir d’offrir, Joie de recevoir”. On ne remerciera donc jamais assez Céline de nous l’avoir envoyé. Sorti en 1977, “Uptown Top Ranking” est presque devenu un tube par hasard, suite à sa diffusion massive par le célèbre journaliste anglais John Peel dans son émission de radio qui entraîna un flot de messages des auditeurs. Presque 45 ans plus tard, le groove est toujours aussi contagieux.

En fait, Althea & Donna ont voulu surfer sur le succès du hit jamaïcain du toaster Trinity qui venait de sortir ce “Three Piece Suit” la même année. Trinity était un chanteur important des sound-systems de l’époque, imposant un style qui allait quelque années plus tard dépasser les frontières de l’île sous le nom de dancehall ou raggamuffin. On attend par ailleurs la sortie d’un disque commun entre Trinity et Zenzile dans un futur qu’on espère assez proche (fingers crossed).

Le morceau de Trinity était lui-même construit sur le riddim de “I’m Still In Love” d’Alton Ellis, la voix de velours du rocksteady, en 1967. Le rocksteady était l’évolution du ska, ralenti et faisant davantage place aux chanteurs.euses influencé.e.s par la soul américaine. A l’époque, on ne parlait en effet pas encore de reggae : le genre naîtra à proprement parler l’année suivante en Jamaïque, et il faudra attendre le milieu des années 70 pour que le reste du monde succombe à ces rythmes chaloupés grâce à Bob Marley.

Juste retour des choses, il existe une très belle relecture du “Uptown Top Ranking” de Althea & Donna par la chanteuse anglaise Scout Niblett qui la transformait en 2004 en une surprenante complainte indé-folk que n’aurait sans doute pas reniée Cat Power ou PJ Harvey.

LE 1/12/2020