fbpx

Scène Locale

Big Wool

Simple Travel

Un petit tour et puis s’en va. C’est l’impression que nous avait laissée Big Wool. Après un premier très bon album, une poignée de concerts et un clin d’œil à Bowie en 2017, le groupe avait en effet plus ou moins disparu des radars, sans explication. Et les voici aujourd’hui de retour, sans plus crier gare, avec un EP déjà enregistré depuis deux ans. Comme on ne sait pas trop pour combien de temps ils sont là, profitons vite de leurs cinq nouveaux titres. Moins post-rock americana que leur premier disque, cet EP propose des compositions plus pop ou même folk, toujours très raffinées mais avec un petit-je-ne-sais-quoi de bancal qui évite de tomber dans le sirupeux. Comme si Pavement venait empêcher Patrick Watson de trop déprimer. Le morceau-titre est en ce sens un véritable petit bijou qui risque de squatter vos playlists longtemps après que le groupe sera retourné en hibernation pour cause d’hyper-activité de ses membres sur d’autres projets.

LE 6/05/2020