fbpx

Scène Locale

Accueil » Scène Locale » focus » Les anecdotes de la Cerclère

Accueil » Scène Locale » focus » Les anecdotes de la Cerclère

Les anecdotes de la Cerclère

Les anecdotes de la Cerclère

Entre 1990 et 2021, ils ont vécu de 14h00 à 22h00 à la Cerclère pendant des mois, parfois des années. Ils ont vu passer des centaines de groupes, des géniaux, des nuls, des connus, des qu’il valait mieux ne pas connaître, des drôles, des bizarres, des virtuoses, des amateurs, mais tous passionnés. Ils en seront la mémoire vivante : les tauliers des locaux de la Cerclère! Ils vous livrent quelques-uns de leurs secrets.

Laetitia LUSSON aka Laety

” Franchement, j’ai bien cherché, mais je ne trouve pas. Je n’ai passé que 11 mois à la Cerclère. Hormis le fait que j’ai retourné la poussière endormie depuis 20 ans, et laver les chiottes, je ne vois pas! J’ai mis la touche féminine dans cet univers de sueur! Ah,j’ai organisé une bbq party, pour se rappeler que le premier avait eu lieu 20 ans en arrière (N’est ce pas Francois Jonquet!?) Bon et c’est vrai, j’ai veillé à ce qu’il y ait toujours des bières fraîches dans le distributeur pour les zikos ! Mince j’ai trié des câbles! Ah oui, j’ai fait acheter un aspirateur, pour aspirer la sueur et la poussière! Non, mais non, sinon je n’ai pas d’anecdotes. Mais je me souviendrai quand même toujours de mes 17 ans (j’en ai 47 aujourd’hui!) quand le samedi après-midi, j’accompagnais mon petit copain à la Cerclère, pour l’écouter jouer de la guitare sans bouchon d’oreille!!! NB: les temps changent et la musique évolue. ”

François JONQUET 

” Dans les débuts de la Cerclère, nous avons eu le plaisir d’accueillir Hubert-Félix Thiefaine venu travailler une journée avec quelques musiciens dont Patrice Marzin son guitariste et chef d’orchestre qui vivait sur Angers à cette époque si je me souviens bien. Patrice a notamment été guitariste de Gérard Manset et a entre autres accompagné Calvin Russel, Lo’Jo ou Jean-Phi Vergneau. ”

Reynald DAL BARCO

” Un jour, j’ai publié dans la rubrique “Les Nouvelle du Front” du Yéty un “avis de décès” en parlant du “départ de Nicolas”, bassiste des feux Soul Choc. Je l’ai vu débouler à toute berzingue en vélo, traverser le parc de la Cerclère (alors que moi j’étais content de le voir), et venir m’engueuler, car sa mère croyait qu’il était mort (si, si, c’est vrai)… ”

Yann RADZIKOWSKI

” En je ne sais plus quelle année, lors de je ne sais pas quelle édition de Lévitation, les Dead Skeletons sont venus filer à la Cerclère. Avec eux est venu un musicien français qui mixait ensuite au chab’ le soir et le gars était tellement perché qu’il est allé faire des câlins aux arbres du parc et leurs jouer de la folk… ”

Fabrice NAU

” Ce qui m’a le plus marqué, de très loin, c’est d’avoir eu la chance de ne passer qu’un seul mois (ou deux) dans le bureau qu’occupait Reynald (mon prédécesseur à la Cerclère). Il s’agissait alors de la toute petite pièce de 6m2, devenue local de stockage pour balais et produits d’entretien, c’est pour dire… Lorsque j’ai été recruté, le “déménagement” était déjà prévu. De mémoire, les deux groupes qui étaient dans ce local avait annoncé qu’ils quittaient la Cerclère. Il y avait peut-être bien Les Mains Sales dans le lot – Reynald et Gildas s’en souviendront probablement mieux que moi. Il avait alors été décidé (sans doute à l’initiative de Reynald ?) d’en profiter pour créer un bureau digne de ce nom. J’ai donc bénéficié d’une sorte de promotion locative dès mon arrivée :) Ce dont je n’ai eu de cesse de me réjouir par la suite car, pour y avoir donc séjourné un mois ou deux, j’avais un élément de comparaison ! Et, franchement, le placard à balais, c’était carrément la punition… Je me demande d’ailleurs encore comment Reynald avait tenu aussi longtemps (4 ou 5 ans ?) à raison de 5 jours par semaine dans ce purgatoire. Son besoin de grands espaces aujourd’hui vient sans doute de là :) ”

Fred DURAND aka Teo

” Dans mes rapides anecdotes, il m’en vient deux à l’esprit.
– Sur les nombreuses années passées dans ce lieu, j’ai passé 3 nuits sur place, les rares fois où l’alarme est tombée en panne. Avec accueil (au fameux café lyophilisé de la Cerclère !!!) des groupes qui revenaient de tournée, parfois dans des états plus que fatigués et qui hallucinaient de me voir encore présent à cette heure matinale. (CC Zetlascars, Sexypop, Kyu ?…) Je pense encore que certains n’ont jamais compris ce que je faisais là, voir ne se souvenaient même plus m’avoir croisé le matin même.
– J’ai accueilli les répétitions de Tinariwen, pendant plusieurs jours avant leur première tournée en France. Ils m’avaient demandé s’il pouvaient utiliser mon bureau pour prier, étant la pièce dans laquelle ils se sentaient le mieux. Donc tous les jours, ils venaient prier dans le bureau. Et ça, systématiquement au moment où des gens arrivaient pour prendre des renseignements sur le lieu. Voyant ainsi des Thouaregs en costume traditionnel front au sol, allongés sur des tapis. « Excusez-moi, je cherchais les locaux de répétition» ”

Jérôme SIMONNEAU aka Kalcha

” En toute honnêteté, mon travail à la Cerclère m’a surtout permis de gagner des points de crédibilité auprès de mes enfants. ils ouvrent des yeux ronds quand je leur montre les clips des artistes que je croise à mon travail, comme Stav, Nerlov, Zenzile, Odor, Wild Fox, San Carol, Les Frères Casquette, The Blind Suns… Le summum étant quand ils ont pu apercevoir furtivement mon vélo à la fin d’un clip de VedeTT tourné dans leur local de répét’… Ce soir-là, ils m’ont regardé comme une star du rock. On est peu de choses… ”

LE 15/05/2021