Le Chabada présente
J.E. Sunde
“Total Découverte = 5€”
jeu 28 octobre 2021
21:00
Le Chabada
TARIF UNIQUE : 5€
Si vous aimez : Sufjan Stevens, Neil Young, Bon Iver

En raison de la situation sanitaire, ce concert initialement prévu le 28 janvier 2021 a été reporté.
Les billets déjà achetés pour les dates précédentes (2 avril 2020, 28 janvier 2021) restent valides pour cette nouvelle date.
Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez être remboursé·es via ce formulaire.
Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour effectuer vos démarches

 

JE SUNDE
FOLK, US

Jon Edward SUNDE incarne à lui seul une certaine vision de l’Amérique. Celle des vastes espaces, des contrées perdues entourées de lacs, de forêts enneigées, là-même où la route du rêve américain semble s’être arrêtée. C’est donc sur les pas de Bon Iver, non loin d’Eau Claire au fin fond du Wisconsin, que JE SUNDE a commencé à composer, mais il choisit Minneapolis pour mieux distiller et faire rayonner sa folk intimiste et pastorale. Tel un passeur, touché par la grâce, il invoque coude à coude les esprits éternels d’Elliott Smith et Leonard Cohen, évoquant dans une infinie simplicité, la délicatesse de Paul Simon ou encore la fragilité de Will Oldham (Bonnie Prince Billy, Palace Brothers). Ces sources d’inspirations aussi cristallines soient-elles n’empêchent pourtant en rien à ce nouveau song-writer de briller.

En savoir plus :

J.E. Sunde © Joshua Ford

En raison de la situation sanitaire, ce concert initialement prévu le 28 janvier 2021 a été reporté.
Les billets déjà achetés pour les dates précédentes (2 avril 2020, 28 janvier 2021) restent valides pour cette nouvelle date.
Toutefois, si vous le souhaitez, vous pouvez être remboursé·es via ce formulaire.
Vous avez jusqu’au 30 juin 2021 pour effectuer vos démarches

 

JE SUNDE
FOLK, US

Jon Edward SUNDE incarne à lui seul une certaine vision de l’Amérique. Celle des vastes espaces, des contrées perdues entourées de lacs, de forêts enneigées, là-même où la route du rêve américain semble s’être arrêtée. C’est donc sur les pas de Bon Iver, non loin d’Eau Claire au fin fond du Wisconsin, que JE SUNDE a commencé à composer, mais il choisit Minneapolis pour mieux distiller et faire rayonner sa folk intimiste et pastorale. Tel un passeur, touché par la grâce, il invoque coude à coude les esprits éternels d’Elliott Smith et Leonard Cohen, évoquant dans une infinie simplicité, la délicatesse de Paul Simon ou encore la fragilité de Will Oldham (Bonnie Prince Billy, Palace Brothers). Ces sources d’inspirations aussi cristallines soient-elles n’empêchent pourtant en rien à ce nouveau song-writer de briller.

En savoir plus :

J.E. Sunde © Joshua Ford