Scène Locale

14 janvier 2017

The WIP Station – W.ork I.n P.rogress

WIP-StationL’enseignement académique de la musique au conservatoire ou autre école crée généralement des instrumentistes très techniques, mais parfois un peu autistes (= qui ont tendance à oublier que le public n’a pas forcément fait 38 ans de solfège). Et un non-musicien qui ne comprend donc pas nécessairement la complexité technique de tel ou tel plan peut parfois trouver que ça manque un poil de groove. Nous n’allons pas vous mentir, les Angevins de The WIP Station n’évitent pas toujours cet écueil. Mais on sent qu’ils font un minimum d’efforts quand même. Notamment grâce au vibraphone et à la flûte traversière qui sont deux des instruments les plus groovy du monde. La formule fonctionne très bien, par exemple, sur les deux derniers morceaux de l’EP, à savoir cette surprenante reprise de «Foxy Lady» de Jimi Hendrix avec son vibraphone bien funky et sa basse caoutchouteuse qui clôture le disque, ou encore «Tigran» (en clin d’oeil au jeune prodige du piano Tigran Hamasyan) avec ses percussions chaloupées et sa flûte sensuelle qui donnent le tournis. On est en revanche plus vite perdu sur «Canyon» et «Dixo», qui plairont néanmoins aux amateurs de jazz-rock et de rock progressif 70s. Bref, comme le sous-entend leur nom, The WIP Station (pour Work In Progress = Travail En Cours) se cherche sans doute encore un peu. Et quand on cherche, on finit généralement par trouver. À suivre!

L’EP est en écoute sur la chaîne YouTube du groupe.