Scène Locale

05 janvier 2017

THE APPLEFISH & EKS – Palm Beach Drive

applefishNouvelle recrue de la scène hip hop angevine, le duo The Applefish (aux beats) & EKS (aux rimes) -deux frangins dans le civil- sort un premier album solide et percutant. Si le flow très street vénère de EKS peut paraitre un poil cliché (voire rebuter) de prime abord, il devient finalement assez vite addictif parce que porteur d’un vrai groove, comme lorsque Booba rappait dans Lunatic (bien avant qu’il ne découvre l’autotune donc). D’autant plus que sa gouaille sert des textes plutôt bien écrits, parfois engagés, parfois simples exutoires des expériences douloureuses de la vie. Musicalement, The Applefish réussit un beau boulot dans l’esprit de la crème du hip hop anglais (Lewis Parker, New Flesh For The Old…) ou américain (Cannibal Ox, Company Flow…) de la fin des 90s, c’est-à-dire des instrumentaux très touffus, presque étouffants, mais finalement souvent empreint d’une grande mélancolie. Ce «Palm Beach Drive» tient donc en haleine sur la longueur de ses dix titres qui devraient revenir souvent dans les enceintes. Mention spéciale tout de même à l’excellent «Grailler Le Monde» où Dajanem (L’Adr3sse) et Binzen (ex-Nouvel R) viennent poser une strophe éloquente. Après Nouvel R, Rezinsky, L’Adr3sse, Bentham, Wadi, Equanim et quelques autres, The Applefish & EKS posent donc leur pierre sur l’édifice du hip hop angevin qui commence vraiment à ressembler à quelque chose.