12 août 2015

Nouvel R

Soutien à la création du nouveau live
“Les yeux de la foule“

Photo : Nouvel R

Photo : Nouvel R

La trentaine. Avec du flow. Curieux des autres musiques. Refusant le folklore habituel du rap. Conscients que la vie n’est pas tout blanc/tout noir, mais plutôt d’une infinie nuance de gris. C’est mort, les Nouvel R ne deviendront jamais les idoles de votre petit neveu fan de rap bling bling autotuné.
Du rap de darons ? Peut-être bien. Mais après tout, entre vous et moi, c’est quand même mieux que des vétérans pathétiques qui voudraient toujours faire croire qu’ils ont seize ans, parce qu’ils ont peur de vieillir ou simplement parce qu’ils n’ont rien à dire.
Des choses à dire, les Nouvel R, eux, n’en manquent pas. Et on sent qu’il faut que ça sorte. Sur le quotidien écrasant de la vie d’adulte (“Vie Normale“, “L’Intégré Marginal“). Sur les amalgames confus qui remplacent désormais la réflexion sur la place publique (“Raccourcis“). Sur la voracité consumériste de nos sociétés (“Tant de… “). Sur les couples qui oublient parfois que leurs enfants ne peuvent pas tout entendre (“Cueillir des mûres“). Sur les voies sans issues (“Torche Humaine“, “Le Bourreau et la Victime“). Ou tout simplement sur ce que veut dire grandir (“L’Imbécile“). Mais le groupe préfère poser des questions plutôt que d’apporter des réponses péremptoires. Faire entendre une autre voix, ouvrir d’autres pistes, susciter la discussion, comme ils ont pu le faire dans leurs deux précédents disques dont les morceaux clippés ont souvent créé du débat (avec les anciens salariés de Moulinex, ou bien par les images polémiques du collectif Kourtrajmé…).
Tantôt graves, tantôt déconneurs, les hommes de Nouvel R trouvent toujours le ton et le son pour faire passer ce disque sombre. Les beats tapent sec, les samples sont plus accrocheurs que par le passé et les nombreuses incursions d’instruments à corde apaisent l’ensemble en lui donnant une sorte de sérénité contagieuse, malgré une mélancolie diffuse. Plusieurs titres visent juste dès la première écoute, comme cet excellent « Vie Normale » en ouverture, où le refrain de l’Anglais Dazz-La MC (la voix de stentor des Lotek Hi-Fi chez Ninja Tune) vous suit pour la journée. Ou bien « L’Intégré Marginal » et son ambiance electro-swing décalée qui vont créer des embouteillages dans la fosse pendant les concerts !
L’avantage de l’âge, c’est la sagesse. Et notamment celle de ne pas proposer un album trop long. Ici, on a neuf titres, dépassant souvent de peu les trois minutes. « Les yeux de la foule » est donc un disque concis, précis, réfléchi. A l’image de ses auteurs.
Lien : nouvelr-officiel.com
Contacts :
Booking : Madoro / Aubry Lavergne : aubry.lavergne@gmail.com / +33(0)6 86 50 50 44
Management : Guillaume : guillaume@nouvelr-officiel.com / +33(0)6 35 43 00 74

 

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/playlists/72365442″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »100% » height= »450″ iframe= »true » /]