Le Chabada présente
Snapped Ankles
'Total Découverte =5€'
jeudi 17 mai 2018
AU JOKER'S PUB, 32 RUE ST LAUD
22:00
TARIF UNIQUE : 5€
 
Tarifs valables au Chabada et sur notre billetterie en ligne. Susceptibles d'être majorés par d'autres points de vente.
Rock, GB
Si vous aimez : Idles, Fat White Family, Battles

Attention, ce concert initialement prévu au Chabada est déplacé au Joker’s Pub (32 rue St Laud, Angers) et jouera à 22h.
Les billets déjà achetés restent valables pour ce nouveau lieu ou peuvent être remboursés auprès du point de vente jusqu’au 24 mai 2018 au plus tard.

Snapped Ankles : « chevilles brisées ». On se demande encore ce qui est passé par la tête de ce trio londonien pour adopter un nom faisant référence, de son propre aveu, à une terrible scène du film « Misery »…  Bon, il faut bien avouer en même temps que leur post-punk imprégné de krautrock dégage un vrai parfum de folie et de sauvagerie. Percussions tribales, boucles synthétiques  et guitares distordues : le son un peu sale de leurs compos pourrait faire penser à l’univers des Liars, mais c’est bel et bien à un groupe ovni,  inclassable, que l’on a affaire ici. Une seule écoute de leur premier album, « Come play the trees »,  suffira pour vous en convaincre, tout comme leurs tenues chamaniques façon « hommes des bois » arborées sur scène…

Pour en savoir plus :
snappedankles.comfacebook.com/SNAPPEDANKLES

Snapped Ankles © Kasia Wozniak

MEDIAS

Attention, ce concert initialement prévu au Chabada est déplacé au Joker’s Pub (32 rue St Laud, Angers) et jouera à 22h.
Les billets déjà achetés restent valables pour ce nouveau lieu ou peuvent être remboursés auprès du point de vente jusqu’au 24 mai 2018 au plus tard.

Snapped Ankles : « chevilles brisées ». On se demande encore ce qui est passé par la tête de ce trio londonien pour adopter un nom faisant référence, de son propre aveu, à une terrible scène du film « Misery »…  Bon, il faut bien avouer en même temps que leur post-punk imprégné de krautrock dégage un vrai parfum de folie et de sauvagerie. Percussions tribales, boucles synthétiques  et guitares distordues : le son un peu sale de leurs compos pourrait faire penser à l’univers des Liars, mais c’est bel et bien à un groupe ovni,  inclassable, que l’on a affaire ici. Une seule écoute de leur premier album, « Come play the trees »,  suffira pour vous en convaincre, tout comme leurs tenues chamaniques façon « hommes des bois » arborées sur scène…

Pour en savoir plus :
snappedankles.comfacebook.com/SNAPPEDANKLES

Snapped Ankles © Kasia Wozniak