En accord avec The Reverberation Apreciation Society, Le Chabada & Radical Production (lic. 144109) présentent
Levitation France
THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE, THE SOFT MOON, J.C SATÀN, HOLY WAVE, LA LUZ, THE BLANK TAPES, PRETTIEST EYES, WILD FOX...
vendredi 21 septembre 2018
Au Quai, Cale de la Savatte, Angers
18:00
- 03:00
PASS 2 JOUR :
CARTE CHABADA 52€
PRÉVENTE : 57€

TARIF JOUR :
CARTE CHABADA : 30€
PRÉVENTE : 35€
GUICHET : 39€
 
FESTIVAL

Pour sa 6e édition, le festival Levitation France revient les 21 et 22 septembre 2018 à Angers. Créé en 2013 et organisé conjointement par Radical Production et Le Chabada, en collaboration avec The Reverberation Appreciation Society (Austin, TX / USA), le festival s’est rapidement imposé auprès du public et des professionnels comme un rendez-vous précurseur et défricheur pour les amoureux de la culture psychédélique dans toute son ouverture d’esprit. Cette année encore, c’est au Quai, sur deux scènes, que joueront les artistes programmés.

« « Lévitation » est un mot qui évoque la nature spirituelle de la musique : ça vous élève, ça vous lévite. Les légendaires précurseurs du rock psyché des 60’s étaient en avance sur leur temps : Levitation est un nom qui décrit succinctement cette volonté d’exploration sonore, et le festival est un showcase d’artistes qui ont porté la torche de ce mouvement depuis ses débuts, ainsi que de jeunes talents aventureux et amateurs d’expérimentations. » 
Rob Fitzpatrick, de la Reverberation Appreciation Society.


Retrouvez la programmation du samedi ici

PASS 2 JOURS


THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE (US)
Nommé en hommage au légendaire guitariste des Rolling Stones, et son influence sur la rencontre entre les cultures orientales et le rock&roll occidental, le groupe américain Brian Jonestown Massacre s’est formé en 1990 à San Francisco (Californie). Plus de 40 musiciens sont passés dans les rangs du groupe dans ses cinq premières années, mais l’épicentre a toujours été le chanteur-guitariste et leader Anton Newcombe. 7 albums sont sortis dans les années 90, suivis par 3 autres dans les années 2000, et encore 7 autres (bientôt 9 !) dans la décennie actuelle. L’histoire du groupe est devenue culte en 2004, avec la sortie du documentaire primé DIG !, qui relatait ses débuts et l’a remis en lumière. Newcombe a fondé son label A Recordings et son studio à Berlin, ce qui a donné une production prolifique de singles, de maxis, d’albums, et une tournée mondiale intensive, pour cet artiste des plus influents dans le psyché moderne. The Brian Jonestown Massacre est tête d’affiche du Levitation France 2018 avec l’annonce de 2 albums à sortir : Something Else et Drained.

THE SOFT MOON (US)
The Soft Moon, de son vrai nom Luis Vasquez, a quitté l’étouffant désert Mojave de son enfance violente, pour s’installer à Oakland (Californie) et y créer un son confrontant sa cold-wave torturée et une énergie post-punk à ses incantations, qui subliment le désenchanté. Depuis son premier album chez Captured Tracks en 2010, The Soft Moon a exploré le shoegaze, l’indus et le punk le plus sombre, soutenu par la voix de Vasquez, allant des voix chuchotées aux cris primaux. Son quatrième et dernier album, Criminal, sorti chez Sacred Bones Records, documente son tortueux dialogue intérieur, conduit par une bande-son obscure et palpitante. The Soft Moon présentera son nouveau show live au Levitation France, suite à sa tournée sold-out aux USA et en Europe.

JC SATÀN (FR, IT)
Inclassable évidemment, c’est de Bordeaux et de Turin que vient le quintet JC Satàn : les deux Italiennes et les trois Français qui composent le groupe sont toujours là pour en découdre. Leur garage rock diabolique peut se résumer par une jolie formule qu’on emprunte à leur biographe : c’est la vie au superlatif ! Pour son 5ème album, le groupe s’est réuni pour chercher le carburant rare, le courant miraculeux capable de galvaniser nos sens endormis, l’électrochoc nous contraignant à renouer avec l’impression urgente d’être en vie. Centaur Desire est un disque comme une nouvelle première fois, enregistré collectivement, porté par un son d’une puissance inouïe, et traversé par un nouveau groove, avec la voix de Paula, jamais où on l’attend.

HOLY WAVE (US)
Holy Wave est un groupe de multi-instrumentistes d’Austin (Texas). Depuis sa fondation à El Paso (Californie) en 2008, le son du groupe a évolué en un mélange unique de surf-psyché doré au soleil. Holy Wave invente un type de garage-psyché qui peut faire penser aux Texans du 13th Floor Elevators, ou encore à leurs contemporains The Black Angels et Night Beats, le tout baigné d’un bruit minutieusement construit qui fait écho à l’œuvre de leurs influences shoegaze, My Bloody Valentine et Spectrum. Holy Wave s’est fait un nom à Austin en étant régulièrement invité au Levitation / Austin Psych Fest, ce qui les a conduit à tourner intensément, et sortir 4 albums. Le dernier en date, Adult Fear, plus détendu et brumeux, est sorti en mars 2018.

LA LUZ (US)
Shana Cleveland et Marian Li Pino (ex-The Curious Mystery, un groupe de Seattle) ont fondé La Luz à Seattle, avec Alice Sandahl ainsi que la bassiste originelle, Abbey Blackwell, et ont sorti leur premier maxi, principalement influencé par le surf rock, en 2012. Abbey a quitté le groupe en 2014, avant d’être remplacée par Lena Simmon. Vers la fin 2015, le groupe a déménagé de Seattle à Los Angeles et c’est sur cette toile de fond que les quatre musiciennes de La Luz ont conçu Floating Features, leur troisième album-studio. Pour parfaire leur plus ambitieux album à ce jour, elles ont invoqué des paysages aussi bien physiques que psychiques. Le groupe est connu pour son style surf noir, ses harmonies vocales superposées, un son brut, et des paroles traitant de solitude, d’engouement, de passion, d’obsession, et de la mort.

THE BLANK TAPES (US)
The Blank Tapes est le projet du multi-instrumentiste et graphiste californien Matt Adams, qui a sorti plus d’une douzaine d’albums inspirés de la folk, du rock, du surf-rock, du psyché, de la soul et de la pop des 60’s, et réalisé tous les artworks de ses pochettes et affiches de concerts. Candy, son nouvel album, a été concocté dans le home-studio du producteur Eric D Johnson, à Portland (Oregon), avec ses complices de scène Will Halsey et Veronica Bianqui. Le groupe a ensuite tourné aux USA, au Canada, au Brésil, au Royaume-Uni, en Europe et au Japon : on les attend de pied ferme au Levitation France !

PRETTIEST EYES (US)
Prettiest Eyes est un trio : Pachy (batterie et chant) et Marcos (basse), originaires de San Juan à Porto Rico, et Paco Casanova (claviers et machines), originaire de Juarez, au Mexique. Basés à Los Angeles, ils s’y sont vite fait un nom : la réputation de leurs performances scéniques n’est plus à faire, mais on peut les décrire comme un show qui mélange des éléments de psyché-punk, de noise, de krautrock et d’indus, avec le blues pour colonne vertébrale. Le résultat final est tranchant comme un rasoir, chargé de claviers bourdonnants que des pédales d’effets achèvent en craquements atroces. À s’en faire frissonner !

WILD FOX (FR)
Imaginez qu’ils jouent ensemble depuis déjà dix ans, mais qu’ils atteignent à peine la vingtaine : Josic et Jack aux guitares et au chant, Lucas à la basse et Jean à la batterie ont formalisé l’existence de leur groupe en 2016, en le nommant Wild Fox. Voilà pour l’acte de naissance ! Suivi de près par le Chabada, ce quatuor originaire de Saumur installé à Angers se fait aussi bien remarquer dans les rues, par son look, que sur scène, par son étonnante maîtrise et sa précoce maturité musicale : on pense aussi bien au sens du psyché des Black Angels qui les ont inspirés, qu’à la pop des Arctic Monkeys, au-delà du garage rock dont la démarche les séduit. Après avoir fréquenté le Levitation France en tant que festivaliers chaque année, Wild Fox en sera à l’affiche, et c’est déjà une consécration pour eux !

Pour en savoir plus :
levitation-france.com | facebook.com/levitationfrance | instagram.com/levitationfrance | twitter.com/levitationfr

Visuel © Arrache Toi Un Œil 

MEDIAS

Pour sa 6e édition, le festival Levitation France revient les 21 et 22 septembre 2018 à Angers. Créé en 2013 et organisé conjointement par Radical Production et Le Chabada, en collaboration avec The Reverberation Appreciation Society (Austin, TX / USA), le festival s’est rapidement imposé auprès du public et des professionnels comme un rendez-vous précurseur et défricheur pour les amoureux de la culture psychédélique dans toute son ouverture d’esprit. Cette année encore, c’est au Quai, sur deux scènes, que joueront les artistes programmés.

« « Lévitation » est un mot qui évoque la nature spirituelle de la musique : ça vous élève, ça vous lévite. Les légendaires précurseurs du rock psyché des 60’s étaient en avance sur leur temps : Levitation est un nom qui décrit succinctement cette volonté d’exploration sonore, et le festival est un showcase d’artistes qui ont porté la torche de ce mouvement depuis ses débuts, ainsi que de jeunes talents aventureux et amateurs d’expérimentations. » 
Rob Fitzpatrick, de la Reverberation Appreciation Society.


Retrouvez la programmation du samedi ici

PASS 2 JOURS


THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE (US)
Nommé en hommage au légendaire guitariste des Rolling Stones, et son influence sur la rencontre entre les cultures orientales et le rock&roll occidental, le groupe américain Brian Jonestown Massacre s’est formé en 1990 à San Francisco (Californie). Plus de 40 musiciens sont passés dans les rangs du groupe dans ses cinq premières années, mais l’épicentre a toujours été le chanteur-guitariste et leader Anton Newcombe. 7 albums sont sortis dans les années 90, suivis par 3 autres dans les années 2000, et encore 7 autres (bientôt 9 !) dans la décennie actuelle. L’histoire du groupe est devenue culte en 2004, avec la sortie du documentaire primé DIG !, qui relatait ses débuts et l’a remis en lumière. Newcombe a fondé son label A Recordings et son studio à Berlin, ce qui a donné une production prolifique de singles, de maxis, d’albums, et une tournée mondiale intensive, pour cet artiste des plus influents dans le psyché moderne. The Brian Jonestown Massacre est tête d’affiche du Levitation France 2018 avec l’annonce de 2 albums à sortir : Something Else et Drained.

THE SOFT MOON (US)
The Soft Moon, de son vrai nom Luis Vasquez, a quitté l’étouffant désert Mojave de son enfance violente, pour s’installer à Oakland (Californie) et y créer un son confrontant sa cold-wave torturée et une énergie post-punk à ses incantations, qui subliment le désenchanté. Depuis son premier album chez Captured Tracks en 2010, The Soft Moon a exploré le shoegaze, l’indus et le punk le plus sombre, soutenu par la voix de Vasquez, allant des voix chuchotées aux cris primaux. Son quatrième et dernier album, Criminal, sorti chez Sacred Bones Records, documente son tortueux dialogue intérieur, conduit par une bande-son obscure et palpitante. The Soft Moon présentera son nouveau show live au Levitation France, suite à sa tournée sold-out aux USA et en Europe.

JC SATÀN (FR, IT)
Inclassable évidemment, c’est de Bordeaux et de Turin que vient le quintet JC Satàn : les deux Italiennes et les trois Français qui composent le groupe sont toujours là pour en découdre. Leur garage rock diabolique peut se résumer par une jolie formule qu’on emprunte à leur biographe : c’est la vie au superlatif ! Pour son 5ème album, le groupe s’est réuni pour chercher le carburant rare, le courant miraculeux capable de galvaniser nos sens endormis, l’électrochoc nous contraignant à renouer avec l’impression urgente d’être en vie. Centaur Desire est un disque comme une nouvelle première fois, enregistré collectivement, porté par un son d’une puissance inouïe, et traversé par un nouveau groove, avec la voix de Paula, jamais où on l’attend.

HOLY WAVE (US)
Holy Wave est un groupe de multi-instrumentistes d’Austin (Texas). Depuis sa fondation à El Paso (Californie) en 2008, le son du groupe a évolué en un mélange unique de surf-psyché doré au soleil. Holy Wave invente un type de garage-psyché qui peut faire penser aux Texans du 13th Floor Elevators, ou encore à leurs contemporains The Black Angels et Night Beats, le tout baigné d’un bruit minutieusement construit qui fait écho à l’œuvre de leurs influences shoegaze, My Bloody Valentine et Spectrum. Holy Wave s’est fait un nom à Austin en étant régulièrement invité au Levitation / Austin Psych Fest, ce qui les a conduit à tourner intensément, et sortir 4 albums. Le dernier en date, Adult Fear, plus détendu et brumeux, est sorti en mars 2018.

LA LUZ (US)
Shana Cleveland et Marian Li Pino (ex-The Curious Mystery, un groupe de Seattle) ont fondé La Luz à Seattle, avec Alice Sandahl ainsi que la bassiste originelle, Abbey Blackwell, et ont sorti leur premier maxi, principalement influencé par le surf rock, en 2012. Abbey a quitté le groupe en 2014, avant d’être remplacée par Lena Simmon. Vers la fin 2015, le groupe a déménagé de Seattle à Los Angeles et c’est sur cette toile de fond que les quatre musiciennes de La Luz ont conçu Floating Features, leur troisième album-studio. Pour parfaire leur plus ambitieux album à ce jour, elles ont invoqué des paysages aussi bien physiques que psychiques. Le groupe est connu pour son style surf noir, ses harmonies vocales superposées, un son brut, et des paroles traitant de solitude, d’engouement, de passion, d’obsession, et de la mort.

THE BLANK TAPES (US)
The Blank Tapes est le projet du multi-instrumentiste et graphiste californien Matt Adams, qui a sorti plus d’une douzaine d’albums inspirés de la folk, du rock, du surf-rock, du psyché, de la soul et de la pop des 60’s, et réalisé tous les artworks de ses pochettes et affiches de concerts. Candy, son nouvel album, a été concocté dans le home-studio du producteur Eric D Johnson, à Portland (Oregon), avec ses complices de scène Will Halsey et Veronica Bianqui. Le groupe a ensuite tourné aux USA, au Canada, au Brésil, au Royaume-Uni, en Europe et au Japon : on les attend de pied ferme au Levitation France !

PRETTIEST EYES (US)
Prettiest Eyes est un trio : Pachy (batterie et chant) et Marcos (basse), originaires de San Juan à Porto Rico, et Paco Casanova (claviers et machines), originaire de Juarez, au Mexique. Basés à Los Angeles, ils s’y sont vite fait un nom : la réputation de leurs performances scéniques n’est plus à faire, mais on peut les décrire comme un show qui mélange des éléments de psyché-punk, de noise, de krautrock et d’indus, avec le blues pour colonne vertébrale. Le résultat final est tranchant comme un rasoir, chargé de claviers bourdonnants que des pédales d’effets achèvent en craquements atroces. À s’en faire frissonner !

WILD FOX (FR)
Imaginez qu’ils jouent ensemble depuis déjà dix ans, mais qu’ils atteignent à peine la vingtaine : Josic et Jack aux guitares et au chant, Lucas à la basse et Jean à la batterie ont formalisé l’existence de leur groupe en 2016, en le nommant Wild Fox. Voilà pour l’acte de naissance ! Suivi de près par le Chabada, ce quatuor originaire de Saumur installé à Angers se fait aussi bien remarquer dans les rues, par son look, que sur scène, par son étonnante maîtrise et sa précoce maturité musicale : on pense aussi bien au sens du psyché des Black Angels qui les ont inspirés, qu’à la pop des Arctic Monkeys, au-delà du garage rock dont la démarche les séduit. Après avoir fréquenté le Levitation France en tant que festivaliers chaque année, Wild Fox en sera à l’affiche, et c’est déjà une consécration pour eux !

Pour en savoir plus :
levitation-france.com | facebook.com/levitationfrance | instagram.com/levitationfrance | twitter.com/levitationfr

Visuel © Arrache Toi Un Œil