Le Chabada présente
La Maison Tellier
+ Ryder The Eagle
mar 14 mai 2019
20:30
Le Chabada
CARTE CHABADA : 13€ / PRÉVENTE : 17€ / GUICHET : 20€
Restauration sur place
Si vous aimez : Noir Désir, Feu ! Chatterton
La Maison Tellier
Pop / folk

« Primitifs modernes » : c’est sous la figure de l’oxymore que nous revient ce printemps la Maison Tellier. Après avoir rêvé d’avalanches, le groupe pose à nouveau ce regard décalé sur nos quotidiens vidés de poésie  avec la douceur qui le caractérise. Cette fois la guitare de Raoul se souvient des 90’s avec bonheur. Les cuivres insufflent l’élément aérien tissant ce lieu si particulier que le groupe fait exister d’album en album. Les textes d’Helmut se penchent sur ce sentiment mille fois illustré par les littératures de tous les pays mais dont on ne fait jamais vraiment le tour : la nostalgie. Comme s’il s’agissait, en évoquant les mœurs de l’avant  2.0, de peser les morceaux d’âme que nous aurions laissés en chemin. Sur scène, le groupe fait exister cette connivence qui laisse l’impression de les connaître depuis longtemps déjà. Et de les redécouvrir à chaque fois. Comme avec des cousins. Comme dans une famille. Comme à la Maison Tellier.
En savoir plus : 

Ryder The Eagle
Pop

En première partie, Ryder the Eagle, batteur de the Dodoz a décidé de ne conserver qu’une baguette, celle de chef d’orchestre multi instrumentiste. Le résultat est un rock somptueux fougueux et mélancolique.
En savoir plus :

La Maison Tellier © William Lacalmontie

« Primitifs modernes » : c’est sous la figure de l’oxymore que nous revient ce printemps la Maison Tellier. Après avoir rêvé d’avalanches, le groupe pose à nouveau ce regard décalé sur nos quotidiens vidés de poésie  avec la douceur qui le caractérise. Cette fois la guitare de Raoul se souvient des 90’s avec bonheur. Les cuivres insufflent l’élément aérien tissant ce lieu si particulier que le groupe fait exister d’album en album. Les textes d’Helmut se penchent sur ce sentiment mille fois illustré par les littératures de tous les pays mais dont on ne fait jamais vraiment le tour : la nostalgie. Comme s’il s’agissait, en évoquant les mœurs de l’avant  2.0, de peser les morceaux d’âme que nous aurions laissés en chemin. Sur scène, le groupe fait exister cette connivence qui laisse l’impression de les connaître depuis longtemps déjà. Et de les redécouvrir à chaque fois. Comme avec des cousins. Comme dans une famille. Comme à la Maison Tellier.
En savoir plus : 

Ryder The Eagle
Pop

En première partie, Ryder the Eagle, batteur de the Dodoz a décidé de ne conserver qu’une baguette, celle de chef d’orchestre multi instrumentiste. Le résultat est un rock somptueux fougueux et mélancolique.
En savoir plus :

La Maison Tellier © William Lacalmontie