Le Chabada présente
Herman Kolgen + Myriam Bleau + Walter Dean
Dans le cadre de la Connected Week
mercredi 25 octobre 2017
20:30
CARTE CHABADA & ÉTUDIANTS* : GRATUIT
PRÉVENTE & GUICHET : 5€
Tarifs valables au Chabada et sur notre billetterie en ligne. Susceptibles d'être majorés par d'autres points de vente.
* Gratuit pour les étudiants : billets disponibles à la billetterie du Chabada uniquement, sur présentation de la carte d'étudiant.
Performance audiovisuelle

Herman Kolgen (CAN) / Seismik et Aftershock
Myriam Bleau (CAN) / Soft Revolvers
Guillaume Marmin et Jean-Baptiste Cognet (FR) / Walter Dean

À la croisée de l’art et de la technologie, cette soirée proposée dans le cadre de la Connected Week vous offrira un florilège de performances audiovisuelles, de formes hybrides et de fusion musique et image.

Herman Kolgen (CAN) – « Seismik » + « Aftershock »

Performance Audiovisuelle

Artiste pionnier et référence mondiale en matière de création numérique et d’arts médiatiques, Herman Kolgen explore depuis plus de 20 ans la relation intime et organique entre le son et l’image en véritable sculpteur audiocinétique comme il aime à se définir.

Avec Seismik, il nous emmène dans un voyage sensoriel où friction sédimentaire, onde magnétique et grondement de la matière sont rendus sensibles, visuelles et sonores. Connecté en temps réel à des données et relevés de fréquence sismique de diverses villes du globe recueillis sur internet, l’artiste intègre ces éléments extérieurs, l’aléatoire et l’interférence du réel, dans le déroulement de sa performance. Comme les soubresauts de la Terre s’imposent aux humains, ces données collectées en temps réel viennent influencer et interagir avec la matière sonore et les modulations visuelles travaillées par Herman Kolgen.

Dans le prolongement de cette exploration de la relation entre le territoire et l’humain, de la perception de l’invisible, Aftershock nous propulse dans une projection d’un futur non-humain, ravagé par les activités et la prolifération des déchets nucléaires. Dans cette performance, Herman Kolgen nous confronte au réalisme ambiguë de paysages post-humains, de simulations virtuelles convertis à grande échelle en images cinématographiques tout à la fois fascinantes et troublantes.

kolgen.net/fr/nuevo/

Myriam Bleau (CAN) – « Soft Revolvers »

Performance Audiovisuelle

Digne représentante de la très riche scène montréalaise des arts technologiques et numériques, le travail de Myriam Bleau est protéiforme, se déclinant autant dans des installations que des performances sonores et visuelles dans lesquelles elle aime à détourner et décaler les codes et les éléments de la culture populaire.

Avec Soft Revolvers, elle propose une performance audiovisuelle pour quatre toupies d’un genre nouveau conçues par l’artiste. Truffées d’électroniques et de capteurs, chaque toupie se transforme en instrument que l’artiste manipule pour contrôler les sons d’une composition musicale électronique. Avec leur large circonférence, les toupies évoquent les disques des DJ et la culture hip-hop, se mouvant librement entre consonance et dissonance rythmiques.

Innovante et singulière, cette oeuvre a notamment été récompensé par le Prix Ars Electronica en 2015.

myriambleau.com

Guillaume Marmin et Jean-Baptiste Cognet (FR) – « Walter Dean »

Performance audiovisuelle

Walter Dean réunit le compositeur Jean-Baptiste Cognet et l’artiste plasticien Guillaume Marmin. À contre-jour, le duo livre un live aux allures de messe païenne, composé de lumières spectrales, de synthétiseurs déglingués, de fumée, de colère et d’amour. Walter Dean mêle sonorités électroniques et influences rock dans un dispositif immersif où le public est plongé dans un univers visuel où des faisceaux lumineux sculptent l’espace, dessinent des paysages crépusculaires chargés d’une poésie aussi minimale qu’enveloppante et hypnotique.

Avec cette performance, le duo fait émerger un langage commun entre image et son, s’affranchissant des formes classiques de narration et des supports scéniques traditionnels, construisant un alphabet synesthésique fait de rythmes, de contrastes et de figures épurées en mouvement, de textures noise et de sensations ambient, d’influence pop autant que psychédélique.

Projet Walter Dean

MEDIAS

Herman Kolgen (CAN) / Seismik et Aftershock
Myriam Bleau (CAN) / Soft Revolvers
Guillaume Marmin et Jean-Baptiste Cognet (FR) / Walter Dean

À la croisée de l’art et de la technologie, cette soirée proposée dans le cadre de la Connected Week vous offrira un florilège de performances audiovisuelles, de formes hybrides et de fusion musique et image.

Herman Kolgen (CAN) – « Seismik » + « Aftershock »

Performance Audiovisuelle

Artiste pionnier et référence mondiale en matière de création numérique et d’arts médiatiques, Herman Kolgen explore depuis plus de 20 ans la relation intime et organique entre le son et l’image en véritable sculpteur audiocinétique comme il aime à se définir.

Avec Seismik, il nous emmène dans un voyage sensoriel où friction sédimentaire, onde magnétique et grondement de la matière sont rendus sensibles, visuelles et sonores. Connecté en temps réel à des données et relevés de fréquence sismique de diverses villes du globe recueillis sur internet, l’artiste intègre ces éléments extérieurs, l’aléatoire et l’interférence du réel, dans le déroulement de sa performance. Comme les soubresauts de la Terre s’imposent aux humains, ces données collectées en temps réel viennent influencer et interagir avec la matière sonore et les modulations visuelles travaillées par Herman Kolgen.

Dans le prolongement de cette exploration de la relation entre le territoire et l’humain, de la perception de l’invisible, Aftershock nous propulse dans une projection d’un futur non-humain, ravagé par les activités et la prolifération des déchets nucléaires. Dans cette performance, Herman Kolgen nous confronte au réalisme ambiguë de paysages post-humains, de simulations virtuelles convertis à grande échelle en images cinématographiques tout à la fois fascinantes et troublantes.

kolgen.net/fr/nuevo/

Myriam Bleau (CAN) – « Soft Revolvers »

Performance Audiovisuelle

Digne représentante de la très riche scène montréalaise des arts technologiques et numériques, le travail de Myriam Bleau est protéiforme, se déclinant autant dans des installations que des performances sonores et visuelles dans lesquelles elle aime à détourner et décaler les codes et les éléments de la culture populaire.

Avec Soft Revolvers, elle propose une performance audiovisuelle pour quatre toupies d’un genre nouveau conçues par l’artiste. Truffées d’électroniques et de capteurs, chaque toupie se transforme en instrument que l’artiste manipule pour contrôler les sons d’une composition musicale électronique. Avec leur large circonférence, les toupies évoquent les disques des DJ et la culture hip-hop, se mouvant librement entre consonance et dissonance rythmiques.

Innovante et singulière, cette oeuvre a notamment été récompensé par le Prix Ars Electronica en 2015.

myriambleau.com

Guillaume Marmin et Jean-Baptiste Cognet (FR) – « Walter Dean »

Performance audiovisuelle

Walter Dean réunit le compositeur Jean-Baptiste Cognet et l’artiste plasticien Guillaume Marmin. À contre-jour, le duo livre un live aux allures de messe païenne, composé de lumières spectrales, de synthétiseurs déglingués, de fumée, de colère et d’amour. Walter Dean mêle sonorités électroniques et influences rock dans un dispositif immersif où le public est plongé dans un univers visuel où des faisceaux lumineux sculptent l’espace, dessinent des paysages crépusculaires chargés d’une poésie aussi minimale qu’enveloppante et hypnotique.

Avec cette performance, le duo fait émerger un langage commun entre image et son, s’affranchissant des formes classiques de narration et des supports scéniques traditionnels, construisant un alphabet synesthésique fait de rythmes, de contrastes et de figures épurées en mouvement, de textures noise et de sensations ambient, d’influence pop autant que psychédélique.

Projet Walter Dean