Scène Locale

09 mars 2017

Després – Hide

Un goût de trop peu. C’est toujours la sensation qu’on a quand on réécoute les tout premiers morceaux de Thylacine. Car même si on aime beaucoup les nouvelles directions désormais prises par le producteur de musiques électroniques angevin, on ne peut s’empêcher de regretter qu’il n’y ait pas eu davantage de collaborations avec la chanteuse Camille Després, tant sa voix vibrante collait bien à ces ambiances mélancolico-dansantes. C’est donc avec une joie non-feinte qu’on avait appris il y a quelques mois que la jeune femme lançait son propre projet, qui se stabilisera finalement sous la forme d’un duo avec Raphael Thuïa, guitariste aguerri d’un paquet de groupes locaux ou nationaux (dont Rivière Noire avec Jean Lamoot (producteur de Bashung, Noir Désir, etc.), avec qui il a gagné une Victoire de la Musique en 2015). Pour le coup, Raphaël s’attaque pour la première fois aux machines, et Després invente alors une new-wave des années 2010s, qui emprunterait sa mélancolie au dubstep/soul de James Blake, son groove robotique aux premiers disques de NIN et sa transe hypnotique aux soirées house de l’Haçienda. «Hide» et «Shiny Steel» ont tout pour devenir des tubes sur les meilleurs dancefloors, quand «Cheeky Love» montre le duo dans des velléités plus planantes. Un EP de trois titres, donc. Un goût de trop peu, on vous dit. Heureusement qu’un nouveau maxi est déjà annoncé sur le label Maison Cannibale (sous-label de Ruralfaune) pour le mois de Mai…